Créer en exil ? Représenter les migrations en scène ? Le pourquoi du comment

colloque

Lieu MSHS salle des conférences, Poitiers

Le 08/11/2018

Dans le cadre du colloque documenter les « expériences du choc » de la migration organisé par l'Université de Poitiers, FoReLL, Migrinter, Programme ANR MECMI et la Région Nouvelle Aquitaine

Intervenant.e.s Judith Depaule, Leyla Rabih

Ce colloque international clôture le programme de rencontres scientifiques « Représenter l’expérience de la migration » (2016-2018). Après l’étude des sources que sont les récits des exilé.e.s pour la connaissance des migrations (Journée d’étude, mars 2016), la question des représentations a été abordée sous deux autres angles : celui des images que les exilé.e.s produisent aussi en nombre afin de documenter leurs parcours migratoires (Journée d’étude, novembre 2016) ; puis celui des discours, des récits et des images qui, depuis un siècle, ont représenté de manière dissensuelle la figure du.de la « réfugié.e » (Journée d’étude, avril 2017). Le colloque a pour ambition à la fois d’approfondir et d’étendre les réflexions engagées au cours de ces différentes étapes, en gardant le cap établi à partir de la notion d’expérience : en ouvrant la parole aux personnes migrantes, en l’ouvrant également aux chercheur.euse.s, aux journalistes, aux artistes et aux activistes, il se situera du côté de ces personnes en situation de migration qui, le plus souvent exilées et « illégalisées », ont vécu des expériences « où le choc est devenu la norme » (Walter Benjamin).

Arts du spectacle : pour une transformation des représentations sociales ?

Discutante : Lilyane Rachédi

Claire Allouche, Catherine Hass (CNRS, IHTP)
Réflexions sur la construction du programme de films “Exil(s) : devenir étranger”

Table ronde « Créer en exil ? Représenter les migrations en scène ? Le pourquoi du comment »

Judith Depaule (Univ. Paris-Nanterre ; Atelier des artistes en exil ; metteure en scène)

Leyla Rabih (metteure en scène et traductrice, compagnie Grenier Neuf)